La fougue de la jeunesse

Aller en bas

La fougue de la jeunesse

Message par Alin le Jeu 24 Déc - 15:38

Le jeune commandeur amycléen débutait la bataille confiant, comme peuvent l'être les jeunes loups qui n'ont encore jamais connu de rude hiver. La disposition de la zone de combat lui convenait parfaitement : juste devant la flotte ennemie défilaient deux champs d’astéroïdes. Grâce à l'arme secrète de son cuirassé, un rayon tracteur dernière génération, il comptait y projeter les vaisseaux de la Ligue de Phébé dès que le besoin s'en ferait sentir. Certes, la présence d'un modeste champ gravitique à côté des astéroïdes le contrariait quelque peu, car cela réduisait la distance d'attaque d'un de ses destroyer. Mais d'après la manière dont le commandeur phébéen avait disposé sa flotte, celui-ci devait à peine être sorti de l'école militaire. Une école militaire bien moins prestigieuse que la célèbre académie spatiale amycléenne de Lysander, qu'il avait brillamment terminée. La victoire semblait acquise et son rêve de monter dans la hiérarchie sociale de l'Hégémonie allait pouvoir continuer.

Il se rappela alors combien il était mû depuis des années par cette soif insatiable de monter les échelons de l'Hégémonie, désir commun à presque tous les enfants issus des planètes conquises par les Amycléens. Désir certes ambigu, mais compréhensible : être grand à la guerre signifiait le droit de devenir un citoyen à part entière. Bien sûr, son père était mort sous les missiles vortex amycléens. Mais l'Hégémonie lui semblait maintenant plus digne que le système esclavagiste de sa planète d'origine, où ses parents n’auraient jamais pu espérer pouvoir dépasser leurs conditions de naissance. Le vent solaire qui se refléta alors sur la baie vitrée de la salle de commande le rappela à la bataille qui commençait.

Comme il s’y attendait, les premières manœuvres lui furent favorables. Grâce à la capacité spéciale de ses destroyers - enfin à celui qui n'était pas gêné par le champ gravitique - il pu rapidement infliger des dégâts à distance au cuirassé ennemi. Le commandeur adversaire ne semblait pas trop savoir comment réagir, en stockant ses énergies plutôt qu’en les jouant.

Mais alors que tout déroulait comme prévu, un escadron de quatre frégates phébéenne se forma de manière inattendue. Dans le même tour, grâce aux énergies stockées, à leur capacité spéciale de mouvement double et à la traversée chanceuse du champ gravitique, ces frégates se retrouvèrent à côté de la flotte amycléenne, sur son flanc le plus faible !

C’est alors que le commandeur de l’Hégémonie se rendit compte combien il avait été présomptueux dans la manière de placer ses vaisseaux. Croyant pouvoir facilement tirer parti de l’espace de combat, il avait totalement négligé son flanc gauche. Erreur de placement doublé d’une attitude arrogante qui l’avait amené à ne stocker aucune énergie en cas de coup dur. Et alors qu’il tentait de replacer quelque peu sa flotte, voilà que le cuirassé ennemi lançait son arme secrète - des missiles vortex - pilonnant encore son flanc déjà meurtri !

Le commandeur de l’Hégémonie sentait la peur monter au sein de son équipage. Il fallait se ressaisir maintenant, ou jamais ! Par une série de mouvements adroits – sans doute la vision de la mort avait-elle poussé ses troupes à respecter parfaitement les ordres de redéploiement – il pu progressivement revenir dans la bataille. La chance semblait avoir tourné de camp.

Il élimina les deux destroyers et la moitié des frégates ennemies, bien aidé, il faut le dire, par les dégâts infligés aux vaisseaux phébéens lors de leurs mouvements dans les champs d’astéroïdes. La bataille était maintenant plus équilibrée car le commandeur amycléen avait récupéré les pertes subies dans les premiers combats.

Dans les escarmouches qui suivirent, la fougue du commandeur phébéen paya de nouveau : à l’aide de ses missiles vortex, il endommagea fortement le cuirassé de l’Hégémonie. Toutefois, le commandeur amycléen su tirer son épingle du jeu, et profitant de vents solaires favorables, réussit une bonne partie de ses mouvements et attaques. La structure du cuirassé phébéen ne tenait finalement plus qu’à un fil…

Les pertes étaient considérables des deux côtés. Seuls restaient un cuirassé mal en point et un destroyer du côté de l’Hégémonie, et un cuirassé à la limite de l’implosion et deux frégates du côté de la Ligue. Si les regards de deux commandeurs avaient pu se croiser, sans doute auraient-ils vu chacun dans les yeux de l’autre le respect d’un combat mené vaillamment jusqu’au bout, quel qu’en soit l’issue finale.

C’est alors que le commandeur amycléen observa que le cuirassé phébéen fit l’erreur de se rapprocher trop près d’un champ d’astéroïdes. L’erreur, oui ! Car il n’avait pas encore dévoilé son arme secrète à son adversaire : le rayon tracteur ! Les techniciens de son vaisseau réussirent à l’activer immédiatement et à propulser le vaisseau ennemi dans le champ d’astéroïdes, qui s’avéra fatal ! Le peu de résistance qui restait au cuirassé vola en éclat.

La fougue du commandeur de la Ligue avait failli payer. Et le commandeur de l’Hégémonie avait failli payer pour avoir sous-estimé son opposant. Mais la tactique qu’il avait apprise durant sa formation fût décisive : attendre au maximum avant de montrer à l’adversaire son arme secrète. Même si cela peut coûter cher au début de la mêlée, cela peut s’avérer décisif en fin de bataille.

Les débris de la flotte phébéenne pouvaient en témoigner…

En préparant les manœuvres pour rentrer à la base, le lieutenant de la flotte transmis par radio au commandeur amycléen, un laconique : « Mon Commandeur, au retour, puis-je donner permission aux soldas de prendre leur journée pour fêter Noël avec leurs proches ? ».


Dernière édition par Alin le Jeu 24 Déc - 17:09, édité 2 fois

Alin

Messages : 109
Date d'inscription : 16/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fougue de la jeunesse

Message par latribuneludique le Jeu 24 Déc - 16:51

cheers

Joli rapport de bataille ! Merci et joyeux Noël à tous !

_________________
Fleet Commander de l'Hégémonie d'Amyclès
Connectez-vous à la Tribune d'Hélios pour tout savoir sur Fleet Commander !
avatar
latribuneludique
Modérateur

Messages : 1000
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 42
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://fbruntz.fr/helios/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum